Un autre monde est possible

Je m'appelle Micaël Metry et je m'engage pour la vie sur Terre depuis quelques années déjà. Après des études en géographie à l'Université de Lausanne et plusieurs voyages en Europe et Amérique, j'ai commencé par lancer le Réseau Transition en Suisse romande. En parallèle, j'ai animé des stages de Travail Qui Relie et d'autres ateliers autour de la transition écologique, l'immersion en nature sauvage ou la gouvernance partagée. Plus récemment, je me suis engagé auprès d'Extinction Rebellion et la Grève du Climat ainsi qu'au niveau politique avec les Jeunes Vertes.


J'ai lancé le site unautremonde.ch en mai 2020 lors du confinement dans le but de montrer qu'un autre monde existe et qu'il est en marche. Je crois que notre regard sur le monde est déterminant dans notre engagement pour la vie sur Terre. Tout n'est pas foutu, au contraire, tout est à créer et régénérer.

Depuis quand t’engages-tu pour un autre monde ? Depuis que j'ai pris conscience de mon pouvoir d'agir qui est beaucoup plus grand que je ne le pensais. Et donc depuis que j'ai fait mon premier stage de Travail Qui Relie en 2016.

Quel est à ton avis la plus grande difficulté à laquelle nous ayons à faire face aujourd’hui? Sans aucun doute la catastrophe écologique en cours. La Terre est en train de nous envoyer la preuve de notre interdépendance avec elle. Ce que nous faisons à la Terre, nous le faisons à nous-mêmes.

Comment vois-tu l’an 2030 ? Les humains engagés pour la vie sur Terre ont créé des millions d'alternatives qui fleurissent et se pollinisent partout, alors que d'autres humains engagés, mobilisés en masse grâce aux mouvements sociaux, ont poussé les gouvernements du monde entier à déclarer l'état d'urgence écologique. Ces derniers ont alors mis en place des Task Forces dans le but de réduire massivement les énergies fossiles, les émissions de CO2 chutant drastiquement pour atteindre en 2030 la neutralité carbone. D'autres mesures sont prises pour régénérer les écosystèmes et la biodiversité ainsi que les phénomènes systémiques comme le climat.

Existe-t-il actuellement une personnalité politique qui t’inspire particulièrement ? Gandhi.

L’avenir d’un autre monde, tient-il davantage à la plus grande multitude et la plus grande diversité possible d’initiatives sur Terre ? ou d’une grande révolution mondiale et connectée ? Les deux, sans oublier une radicale transformation intérieure de l'être humain.