Syphon - un équilibre entre l'homme et la société, l'environnement et l'économie

Syphon AG participe à un réseau national d'économie circulaire écologique dans le domaine de la construction et s'engage localement en tant qu'institution sociale pour l'intégration de personnes socialement plus faibles qui ne trouvent pas d'emploi sur le marché du travail conventionnel.


Nous nous sommes entretenus avec Karin de Syphon.




Que faites-vous exactement ?


Karin : « L'intégration sociale par la réutilisation d'éléments de construction usagés et d'autres services.

Avant la rénovation ou la démolition d'un bâtiment, nous faisons l'inventaire des éléments de construction réutilisables afin qu'ils puissent être pris en compte dans la planification. Ensuite, nous démontons soigneusement les éléments de construction et disposons du savoir-faire nécessaire à cet effet.

Nos collaborateurs sont généralement affectés à des travaux techniquement simples, car ils n'ont souvent pas suivi de formation professionnelle. L'exécution professionnelle des travaux est garantie par notre contremaître.

Sur notre site de Brügg près de Bienne, les composants et les appareils sont nettoyés, réparés et contrôlés. Nous acheminons les cuisines et appareils remis à neuf vers la réutilisation via notre magasin de Brügg et la plate-forme www.useagain.ch. Ce qui ne peut pas être réutilisé est recyclé ou éliminé dans les règles de l'art.

Syphon AG propose aux personnes qui ont quitté le marché du travail conventionnel des emplois dans le démontage, la remise en état et la vente de composants et d'appareils, et crée un cadre de collaboration sociale et professionnelle dans une structure journalière réglementée.

Nos collaborateurs sont pour la plupart des bénéficiaires de l'aide sociale* et nous sont attribués par les services compétents. Grâce à un accompagnement socioprofessionnel sur le lieu de travail, nous encourageons et sollicitons nos collaborateurs* en fonction de leurs capacités et de leurs compétences. Cela se fait en collaboration avec les services d'attribution à l'aide d'entretiens de situation et de conventions d'objectifs. Nous créons pour les collaborateurs* des interfaces avec le premier marché du travail et entretenons des contacts et des échanges avec d'autres institutions sociales. »


Comment avez-vous eu l'idée de mettre en place une bourse aux composants ?

Karin : « Sypon AG a été fondée en 2008 par Christine Meier, Uwe Zahn et Daniel Glauser, réunis par Niklaus Liggenstorfer, dans le but de créer des emplois pour les personnes qui ont quitté le marché du travail conventionnel et de réduire les déchets de construction. La collecte, le traitement et la vente d'éléments de construction nous permettent d'offrir à ces personnes une structure journalière et des domaines d'activité variés pour leur développement individuel.

Pour ce faire, Syphon AG collabore avec des communes et des institutions qui s'occupent également de cette tâche. Un éventuel bénéfice n'est pas distribué, mais doit être exclusivement réaffecté au but de l'entreprise. La société poursuit ainsi un but d'utilité publique au sens de l'art. 620 al. 3 CO. »




Que souhaitez-vous atteindre avec la bourse d’éléments de construction ?

Karin : «S'engager pour un développement durable au niveau local et national.

L'intégration sociale et professionnelle, ainsi que l'économie circulaire écologique contribuent à un équilibre entre l'homme et la société, l'environnement et l'économie, dans le sens de l'idée globale de durabilité.

Nous participons à un réseau national d'économie circulaire écologique dans le domaine de la construction et nous nous engageons localement en tant qu'institution sociale pour l'intégration de personnes socialement plus faibles qui ne trouvent pas d'emploi sur le marché du travail conventionnel. »

Comment définissez-vous le succès ?

Karin : « Le succès, c'est lorsque nous trouvons un nouveau propriétaire pour des éléments de construction intacts et que nous pouvons couvrir nos frais de mise à disposition avec le produit de la vente. C'est aussi lorsque des personnes en situation difficile reprennent courage chez nous et développent une telle confiance en elles qu'elles peuvent, dans le meilleur des cas, trouver un emploi sur le premier marché du travail. »

Quels sont vos projets et vos visions ?

Karin : « Nous développons nos services et nos offres aussi bien dans le domaine de l'intégration sociale que dans celui de la réutilisation des éléments de construction et nous sommes perçus comme un centre de compétences dans ces deux domaines. »

Plus d'informations : www.syphon.ch