Homo Ecologicus : Honorer le vivant, ici et maintenant

Le visage d’Homo Ecologicus, c’est Nathalie, qui aime la vie, les gens et la nature. Pour tisser une belle relation avec la nature, elle s’appuie sur une vision holistique corps-cœur-esprit, en symbiose avec le vivant. L’expérimentation pratique y tient une place de choix. Elle permet à chaque personne de ressentir, dans les profondeurs de son intériorité, le sentiment d’unicité avec le vivant.

Quelle est la mission de Homo Ecologicus ?


Nathalie : « II s’agit de proposer des activités en forêt ou des journées de reliance.


Ces moments contribuent à notre développement humain, ancrent des routines de connexion dans notre quotidien, ramènent de l’équilibre et de l’harmonie. »


Comment as-tu trouvé ce nom ?


Nathalie : « En 2013, avec deux amies alors que je cherchais un nom pour mon blog dédié aux éco-gestes, au zéro déchet, à la sobriété choisie. 

Je l’ai alimenté pendant plus de 6 ans. »





Comment as-tu bifurqué vers la connexion au vivant ?


Nathalie : « Le blog m’apportait beaucoup et je le savais utile à ma communauté.

Pourtant, il me manquait un élément de l’ordre de l’immatériel pour faire le lien avec la vie quotidienne.


En 2019, j’ai découvert le livre de Michel Maxime Egger « Ecopsychologie – Retrouver notre lien avec la Terre ». Ce fut une révélation.


A partir de là, je me suis intéressée de plus en plus à ce concept et à celui de la transition intérieure. »


Comment expliquerais-tu la transition intérieure ?


Nathalie : « C’est un mouvement qui part de nos profondeurs, de notre conscience de ce que signifie être humain sur cette terre, pour jaillir vers les communautés du vivant.


En 2020, j’ai franchi un palier supplémentaire dans ma reliance à notre Terre-Mère après un burn-out, grâce à ma connexion avec la forêt. »

Quelles sont tes activités aujourd’hui ? Nathalie : « Je propose différents enseignements :

  • Des activités en forêt : Bain de forêt, Marche des 5 sens, Marche nocturne, A la rencontre des arbres

  • Des ateliers collectifs : Travail qui Relie, journée Reliance, A la rencontre des arbres

  • Un accompagnement individuel Terres intérieures, un programme ciblé sur des situations de vie précises, avec la nature comme guide et soutien.


Je prépare un accompagnement holistique collectif en plusieurs modules, destiné aux personnes désirant approfondir leur relation à la nature et aller plus loin dans leur développement humain. »

Aurais-tu un conseil à donner aux lectrices et lecteurs ?


Nathalie : « Rendre possible !

Nos jugements limitent notre conscience. Par exemple, on peut voir un arbre comme un tronc et des feuilles ou on peut voir plus que cela. Cette attitude permet une plus grande ouverture à soi-même.

Plus on vit avec authenticité ce changement de point de vue, plus on augmente ses perceptions en intensité et en finesse, plus la rencontre avec les arbres sera riche, nourrissante et ressourçante. »

Et n'oubliez pas que la terre se réjouit de sentir vos pieds nus et que les vents joueraient volontiers avec vos cheveux. Khali Gibran – le Prophète

Site internet : Homoecologicus