top of page

Graine de Carotte : « Se cultiver en cultivant »

Depuis 2020, Graine de Carotte créée et accompagne des potagers urbains sur le Canton de Genève. Avec plus de 400 ateliers proposés depuis sa création, elle s’efforce de remettre l’alimentation au cœur des villes. Active auprès des associations et coopératives d’habitations, elle est avant tout spécialisée dans l’accompagnement des potagers scolaires.


Mickael Barcelo répond à nos questions.






Comment a débuté le projet ?


J'ai commencé à donner des cours de jardinage dans le cadre de mon association Incroyables comestibles Meyrin. Un cours, puis deux, puis 1x par moi... Par la suite, j'ai été contacté par une école, puis une deuxième... A ce moment-là, j'ai compris que ce "loisir" pourrait potentiellement devenir un métier.


D’où vient votre nom : Graine de Carotte ?


Le nom vient d’un des premiers ateliers que j’ai donné autour des semences (bien avant la création de Graine de Carotte). Quelqu’un me demande tout étonné « y’a des graines dans les carottes ??? » « heu… oui, enfin non… », « dans la racine, y’a pas de graines…vu que c’est une racine. Les graines, c’est dans la partie aérienne ».

Forcément, au moment de créer mon activité, le nom était tout trouvé, parce que NON ! Y’a pas de Graines dans les Carottes !!!😉


Pourquoi prioriser les potagers scolaires ?


Notre priorité est l’enseignement auprès du jeune public, c’est plus facile de donner de

« bonnes habitudes » que d’en changer.


Notre objectif : donner des outils aux enfants pour leur permettre de comprendre les enjeux et problématiques de demain (ressources, environnement, alimentation, climat, gestion de l’eau…).


Comment procédez-vous avec les enfants ?


A l’aide de différents programmes adaptés à l’âge, toujours en lien avec le P.E.R.

Nos activités sont comme un complément aux enseignements classiques, et non « une matière en plus ».


Avec une approche transversale, le légume devient un outil pour étudier l’histoire, la géographie et l’évolution de la plante au regard des époques et des migrations de population..


Nous avons pour cela développé 3 programmes distincts en fonction de l’âge :

• Crèches

• 2P/4P

• 5P/8P





Pourquoi ces accompagnements durent de mars à septembre ?


Pour permettre une vue d’ensemble, de la graine à la graine et de la graine à l’assiette. De cette façon, les élèves ont une vue globale sur les cycles des principales plantes qui garnissent nos assiettes. Ca leur permet également d’avoir une vision des cycles du biotope que constitue un potager en permaculture.


Proposez-vous également la permaculture pour adultes ?


Oui, nous proposons des activités « à la carte » en fonction des besoins. Un accompagnement sur l’année, ou des activités ponctuelles.


Nous proposons des ateliers théoriques et pratiques sur tous les sujets (ou presque) qui touchent au potager urbain. Fertilité des sols, les semis, l’eau, abriter la biodiversité ou le design, tout un éventail de sujets qui vous permettront de transformer une pelouse en jardin luxuriant !


Une affinité avec la tomate ?


Oui, vous n’avez pas pu passer à côté de notre passion pour les tomates…

Pour nous, la tomate c’est le symbole d’une biodiversité incroyablement riche, mais terriblement fragile. En dépit des 40.000 variétés existantes aujourd’hui, il n’a jamais été aussi difficile de trouver une tomate qui a du goût.


La tomate, parce que c’est facile à faire pousser et que tout le monde à un bord de fenêtre ou mettre un plant.


Quels sont les 3 conseils que tu donnerais si tu devais revenir à la case départ ?


1) Prendre des cours de compta AVANT de débuter mon activité

2) Ne pas négliger le site internet

3) Ne pas me décourager par rapport à la lenteur de la mise en place de certains projets



Retrouver nos activités :

Notre boutique de graines de tomates :

Notre page Facebook :

Notre page Instagram :






79 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page