top of page

2nd Peak - la boutique outdoor de seconde main

100 milliards de nouveaux vêtements sont produits chaque année mais 40% restent dans l'armoire sans être portés. Nous constatons également ce gaspillage avec les vêtements d'extérieur. 2nd Peak souhaite que les vêtements et équipements outdoor usagés retrouvent une seconde vie grâce à un principe de seconde main dans le domaine des sports de montagne, de la randonnée et du trekking.



2nd Peak présentation
Repenser, Revendre et Réutiliser sont les principes de 2nd Peak

Nous nous sommes entretenus avec Isa de 2nd Peak.


Qui êtes-vous ?


Isa : "Nous sommes 2nd Peak, le premier magasin outdoor de seconde main de Suisse".


Que faites-vous ? 


Isa : "Nous donnons une seconde vie à des vêtements et équipements outdoor de qualité. Nous les achetons aux particuliers ; soit directement au magasin, soit via le formulaire de dépôt sur notre site web. Nous avons un magasin à Zürich et une boutique en ligne. Nous proposons également un service de réparation, de lavage et de location de vêtements et d'équipements de plein air".


Comment vous est venue l'idée de fonder 2nd Peak ? 


Isa : "Je suis une passionnée de sports de montagne et j'avais moi-même beaucoup trop de vêtements et d'équipements de montagne de qualité dans mon armoire. Ils étaient trop biens pour être jetés, mais pas non plus de premier choix pour être portés.


Dans la dernière partie de ma vie professionnelle, j'ai voulu me réorienter et faire quelque chose qui me plaise vraiment et qui ait un sens. Je me suis dit qu'il fallait rendre accessibles à d'autres toutes ces choses qui traînent dans les armoires d'autres personnes.


Comme c'est surtout difficile pour les vêtements via Tutti & Co, j'ai décidé de créer un magasin stationnaire".


Que souhaitez-vous atteindre avec 2nd Peak ?


Isa : "Nous voulons que le plus grand nombre possible de bonnes pièces aient une deuxième vie en Suisse et ne finissent pas dans une décharge dans un pays du tiers-monde. Ainsi, non seulement nous économisons du CO2, mais nous pouvons aussi rendre les vêtements et l'équipement de montagne de qualité facilement accessibles aux débutants ou aux personnes disposant d'un budget moins important".


Comment définissez-vous le succès ? 


Isa : "Nous devons, nous aussi payer nos loyers. Nous ne sommes pas subventionnés. C'est pourquoi, pour nous, le succès, c'est quand nous sommes dans le noir à la fin du mois".

Quels sont vos projets et votre vision ? 


Isa : "Nous aimerions ouvrir deux ou trois autres magasins en Suisse".


Quelle est la chose la plus amusante qui vous est arrivée pendant la mise en place de votre concept ou pendant une journée de travail ? 


Isa : "Ce qui est spécial, c'est quand une vente se fait directement de main à main à peine le vêtement arrivé. C'est ainsi que les propriétaires apprennent à se connaître et pour nous, c'est un sentiment formidable d'être le hub qui a permis ça".



Comments


bottom of page