top of page

WickelArt - des couches en laine fabriquées en Suisse

WickelArt a été créé par Sabina Minder. En tant que mère de plusieurs enfants, elle est convaincue que nous devrions nous en occuper de manière plus naturelle, plus attentive et plus respectueuse de l'environnement. Elle a suivi une formation portant sur les soins naturels pour les bébés et a conçu la couche en laine.


La durabilité est très importante pour elle. Sabina veille donc à l'origine et à la certification des tissus utilisés et pratique également le recyclage de vêtements en laine. Elle permet ainsi un maximum de durabilité dans l'emmaillotage !


Nous nous sommes entretenus avec Sabina de WickelArt


Sabina Minder est maman de plusieurs enfants. Elle vient du domaine du marketing.

Qui êtes-vous ?  

Sabina : "WickelArt est une petite start-up de l'arrière-pays lucernois. J'en suis la propriétaire et la fondatrice.


Je couds moi-même les couches en laine et les accessoires et, depuis peu, je suis aidée par de petites sous-traitantes pour les travaux de couture. Certaines étapes de travail, notamment la découpe du tissu, sont prises en charge par la fondation Brändi.


Ma famille me rend également des services irremplaçables, que ce soit pour la production, la livraison des paquets ou tout simplement pour la garde de nos enfants pendant le travail."

Que faites-vous exactement ? 

Sabina : "Nous produisons en Suisse des couches lavables modernes en laine naturelle. Nous cousons principalement des tissus de qualité bio ou de la laine recyclée. Celle-ci provient de pulls en laine usagée qui ne peuvent plus être portés. Nous les recevons du centre de collecte de Caritas Lucerne. Nous sommes fiers de pouvoir offrir aux jeunes parents une alternative durable et élégante aux couches jetables. Pour que le changement de ces couches lavables se fasse en toute sécurité, il est possible de se faire conseiller sur leur utilisation chez WickelArt, soit personnellement sur place, soit en ligne, soit dans le cadre de cours en groupe.


Nous avons également participé à un programme de formation certifié Elog pour les sages-femmes et les professionnels de la santé sur l'utilisation des couches lavables et les soins durables pour les bébés".




Comment as-tu eu l'idée de créer WickelArt ?

Sabina : "Comme la montagne de couches de nos enfants nous dérangeait et nous faisait réfléchir, il fallait trouver une solution. En tant que couturière passionnée, j'ai conçu des couches en laine, un "matériau miracle", avec des doublures lavables en coton. J'ai cousu les premiers prototypes avec différents tissus en laine, y compris avec des pulls en cachemire usagés. Comme ça fonctionnait très bien, j'ai rapidement eu envie de les fabriquer, de les vendre et de montrer ainsi à d'autres parents qu'il est possible de faire autrement, sans déchet ni consommation importante de ressources".

Que souhaitez-vous atteindre avec WickelArt ? 

Sabina : "Nous aimerions que tous les jeunes parents apprennent qu'il existe une véritable alternative aux couches jetables et qu'ils soient conscients de leurs avantages et de leur impact positif. En effet, elles sont entièrement naturelles et respirantes, sans "couche de plastique", donc très douces pour la peau. Les études les plus récentes démontrent une économie de CO2 pouvant aller jusqu'à 40% si on utilise des couches lavables modernes plutôt que des couches jetables (source : étude sur la durabilité de Rezero/ZeroWasteEurope, 2019). 




Malheureusement, les couches lavables actuelles font encore l'objet de nombreux préjugés. La plupart des gens repensent aux systèmes encombrants et volumineux d'autrefois. Nos couches en laine ont pourtant une coupe très fine et leur utilisation est vraiment simple. Nous souhaitons tout simplement gagner en notoriété afin que nos couches durables et fabriquées en Suisse soient vues et perçues par les jeunes parents ainsi que par les services spécialisés, ce qui permettrait de faire évoluer les mentalités. 

L'année dernière, 89 000 bébés sont nés en Suisse, un chiffre qui n'avait plus été atteint depuis les années 70. On peut maintenant calculer combien de CO2 on pourrait économiser si tous ces bébés étaient changés avec des couches en tissu. Actuellement, cela ne dépasse guère les 10%".

Comment définissez-vous le succès ? 

Sabina : "Des parents fiers d'emmailloter leurs bébés avec nos couches en laine et qui transmettent cet enthousiasme à l'extérieur, c'est ça le succès. Surtout si ça motive d'autres personnes à renoncer aux couches jetables et à opter pour la variante plus durable. Nous sommes fiers de pouvoir faire une réelle différence grâce à nos produits. En effet, les couches jetables génèrent jusqu'à une tonne de déchets et 550 kg de CO2 par enfant".

Quels sont vos projets et votre vision ? 

Sabina : "Nous voyons un grand potentiel dans nos produits et notre travail de conseil. Nous souhaitons que les professionnels tels que les sages-femmes, les puéricultrices ou les pédiatres soient informés de cette alternative moderne et recommandent les couches lavables modernes.


Notre vision ? Que l'utilisation de couches lavables devienne "courante". En économisant jusqu'à 40% de CO2 et en réduisant jusqu'à une tonne de déchets par enfant à langer, notre prochaine génération récupère un peu de nature non polluée. Nous soutenons en outre cette démarche en plantant un arbre par commande et en faisant un petit don au projet de forêt de montagne suisse".

Quelle est la chose la plus amusante qui vous est arrivée pendant la mise en place de votre concept ou pendant une journée de travail ?

Sabina : "Depuis le début de WickelArt, je trouve toujours très drôle de voir la réaction des gens lorsqu'on me demande ce que je fais dans la vie. Personne ne s'attend à ce que je réponde que je couds des couches en tissu. Ils n'arrivent pas à se l'imaginer. Je constate qu'il y a encore du travail..."

Les détails : www.wickelart.ch

86 vues0 commentaire

Comentários

Avaliado com 0 de 5 estrelas.
Ainda sem avaliações

Adicione uma avaliação
bottom of page