Locircus: encourager la location entre particuliers

Laure, qui es-tu?

"Je suis la fondatrice de Locircus.ch, trentenaire et j'habite à Lausanne depuis près de dix ans, ma ville de cœur.

Je me décrirais comme une idéaliste ancrée dans la réalité. Je mange, je bois, je dors et vis durabilité. L'environnement, la justice et les imbrications sociétales me fascinent depuis des années et pour moi il était impossible de rester inactive dans le contexte actuel".


Peux-tu nous en dire un peu plus sur Locircus?

Il s'agit d'un projet de mutualisation matérielle possible grâce à une plateforme de location entre particuliers.

Le but étant de créer dans toute la Suisse romande les connexions manquantes pour la mise en commun des ressources matérielles de chacun.e.

Il est illusoire de penser que nous puissions tou.te.s jouir de tout sans nous préoccuper des limites planétaires et il est nécessaire d'appliquer quelques principes bien connus :


  • Refuser d'acheter

  • Réutiliser l'existant

  • Réduire nos déplacements

  • Renforcer notre résilience

Nous devons aussi prendre conscience que nous avons tout sous la main, collectivement. Il faut simplement détricoter un peu notre vision de la propriété et accepter que nos ressources puissent être partagées.


Comment cela fonctionne ?

Sur la plateforme il est possible de mettre en location sur une courte durée ses propres objets aux autres. Il peut s’agir d’outils, de matériel de cuisine ou même de jeux de société; ces mêmes objets qui dorment souvent au fond d’un placard… Il est même possible de partager des surfaces durant quelques heures comme par exemple des studios de musique, des bureaux vides ou même des ateliers. La seule limite est finalement ce que nous sommes prêts à louer.

Qu'est-ce qui pourrait encourager les gens à s'y mettre ?

Derrière la location il y a plein d'aspects qui nous parlent différemment selon nos besoins et sensibilités.


Il peut s'agir :

  • de favoriser des rencontres et de la transmission de savoirs

  • de faire des économies et mettre un peu de beurre dans ses épinards

  • de profiter de ce qu'on ne pourrait pas s'offrir

  • de se dire que nous valorisons au maximum ce que nous possédons et que nous limitons la consommation autour de nous

  • d'éviter de s'encombrer avec du matériel dont on n'a que très peu besoin

Je suis persuadée que chacun.e peut y trouver son compte, il suffit juste de sauter le pas la première fois !

Quel serait ton souhait avec Locircus?

J'aimerais que tout comme le gaspillage alimentaire, le gaspillage de matériel et d'espaces devienne la préoccupation du plus grand nombre. Je souhaiterais donc qu'il y ait suffisamment de loueur.se.s dans toute la Suisse Romande pour concurrencer fortement l'acte d'achat et par conséquent diminuer nos besoins en ressources. Après tout, pourquoi acheter si mon "voisin" peut me louer ce qui me manque et vice et versa?

Le mot de la fin ?

Qu'est-ce qu'on attend pour mutualiser?


Inscrivez-vous, mettez vos premiers objets en location sur Locircus.ch et partagez largement autour de vous !