Les balcons solaires – C’est facile et efficace

Si l’on comptabilise le nombre de personnes qui ont passé commande depuis décembre 2020 pour un balcon solaire, on obtient une économie de 450 tonnes de CO2 sur l’entier de la durée de vie des panneaux solaires, ce qui équivaut à l’émission de CO2 de 39 suisses.


"Bonjour, nous sommes Marie et Michael, couple, parents et entrepreneurs sociaux. Depuis 2016, nous gérons l’import de café durable de l’Éthiopie vers la Suisse au travers de notre société " Direct Coffee". Afin d’utiliser notre passion entrepreneuriale pour lutter contre la crise climatique, nous avons fondé "Solarbalkon".


Marie, pouvez-vous nous en dire plus sur votre projet "Solarbalkon" ?

Marie : "Nous rendons les systèmes solaires autonomes accessibles à tous, en particulier aux locataires.


Nos panneaux solaires sont extrêmement minces et légers et peuvent, de ce fait, être facilement accrochés à la balustrade du balcon. Tout ce que vous avez à faire est d'insérer la fiche dans la prise de courant et votre propre électricité verte est produite. L'installation est à la portée de n’importe qui en cinq minutes, ça demande aucune expertise ni permis."

Comment avez-vous eu cette idée ?

Marie : "L'idée nous est venue lors d'une promenade avec nos enfants : Il y a tellement de balcons ensoleillés en Suisse et l'énergie n'est tout simplement pas utilisée ! Si nous voulons que toutes les voitures fonctionnent à l'électricité verte, il faut en produire beaucoup plus. La Suisse est encore loin de ses objectifs en matière d'énergie solaire. Nous voulons rendre les innombrables surfaces solaires suisses inutilisées exploitables pour l'énergie solaire et assurer notre part pour un tremplin vers l'énergie verte. Nous souhaitons inciter les gens à réduire leur empreinte écologique.

Il ne nous reste que quelques années pour éviter la catastrophe climatique, si nous ne le faisons pas maintenant, quand le ferons-nous ?"

À quoi ressemble une journée de travail normale pour vous ?

Marie : "Elle est plutôt spontanée. Nous sommes à la fois une famille et une entreprise. Nous travaillons à la maison et nos deux enfants sont présents la plupart du temps. Notre petite fille joue avec son bateau pendant que nous travaillons tous les deux sur nos ordinateurs. Quand elle a besoin de notre attention, nous faisons une pause et c’est souvent à ces moments-là que nous trouvons les meilleures idées pour nos deux entreprises ".

Racontez-nous quelque chose d'amusant qui se passe durant votre journée de travail !

Marie : "Nous faisons toujours une petite danse de joie lorsqu'une nouvelle commande de balcons solaires nous parvient. C'est devenu une tradition amusante et elle exprime aussi vraiment ce que nous ressentons : nous nous réjouissons de chaque pas effectué dans la direction d’une meilleure prise en compte des générations futures. La beauté de travailler dans une startup sociale c’est que les progrès sont tangibles."

Que conseilleriez-vous aux personnes qui souhaitent lancer une initiative ou une startup?

Marie : "C'est souvent l'idée qui manque mais vous pouvez vous inspirer des autres : par exemple, nous avons encouragé un ami en Espagne à créer lui aussi son entreprise de balcons solaires.


L'idées est parfois déjà présente mais vous pensez qu'il manque encore quelque chose

pour que votre offre soit parfaite : commencez simplement, les réactions de vos premiers supporters vous inspireront de toute façon vers d'autres changements auxquels vous

n'auriez peut-être pas pensé auparavant.

Commencez aussi simplement que possible."


Je rejoins le réseau One Planet Lab        

  • LinkedIn - Schwarzer Kreis
  • Instagram
  • Facebook - Schwarzer Kreis
Logo_one_planet_lab.png

Initié et hébergé par: WWF Suisse

Avec le soutien de la Fondation Mercator Suisse

et de la Fondation Hamasil

Je rejoins le réseau One Planet Lab

mercator logo.PNG
hamasil_stiftung logo.png