Wabe3: apiculture sur les toits de Zurich

Si vous habitez Zurich, il est bien possible qu’une abeille du rucher Wabe3 vienne de temps à autre vous rendre visite sur votre balcon ou dans votre jardin. En effet, cette activité apicole se déroule en plein cœur de la ville de Zurich. «Le miel de ville existe en fait depuis que l’apiculture existe», nous explique Anna, co-fondatrice de Wabe3. «La ville offre plusieurs avantages par rapport à l’agriculture en périphérie: les toits végétalisés, les parcs municipaux et les balcons fleuris permet souvent une plus grande biodiversité.» De plus, on utilise bien moins souvent des pesticides en ville. Comme la température de l’air y est plus élevée qu’à la campagne, les abeilles sont plus actives en début d’année, et la miellée demeure ininterrompue. Le miel de ville a un arôme agréable et il est particulièrement doux. «C’est donc le produit idéal pour accompagner le brunch du dimanche», ajoute Anna, qui a débuté l’apiculture en Angleterre avec ses parents alors qu’elle avait onze ans.

Son co-fondateur, Tom, a lui aussi grandi entouré d’abeilles. Ses parents avaient hérité de quelques ruches du côté maternel.



Quand Anna et Tom se sont rencontrés en soirée, «ça a été l’amour à la première piqûre d’abeille», nous raconte Anna en riant. Ensemble, ils ont eu l’idée de créer un rucher de ville à Zurich. «Outre la production de miel, nous avons mis l’accent sur une offre variée de cours et d’événements ainsi que sur la vente de paquets cadeaux», explique Anna. Au début, Tom et Anna se sont promenés dans les rues de Zurich, recherchant assidûment les sites parfaits pour leur activité apicole. «L’ensoleillement matinal est important, et il ne faut pas que ce soit trop haut pour que les abeilles n’aient pas besoin de trop d’énergie pour rentrer à la maison. L’accessibilité est également un critère pour nous, car nous sommes très chargés et ne pouvons pas monter d’étage en étage», poursuit Anna. Beaucoup de particuliers proposent spontanément à Anna d’utiliser leur site pour son rucher. Wabe3 possède aussi son propre magasin, géré par Anna et Anet. Anet vivait dans la même maison qu’Anna et a eu un jour besoin de miel pour une pâtisserie dans le cadre de son service de traiteur. Trois mois et beaucoup de cafés plus tard, les deux femmes ont ouvert le magasin ensemble.

Wabe3 compte aujourd’hui ses deux fondateur.trice.s, Anna et Tom, et un employé, sans oublier, bien sûr, les près de 4,5 millions d’abeilles qui survolent Zurich affairées, de ruche en ruche.


Le conseil d’Anna aux personnes souhaitant implanter une idée: «Il faut se lancer, ne pas trop réfléchir. Cela peut paraître un peu naïf mais si on ne le fait pas, on trouvera des milliers de raisons qui nous poussent à renoncer», conclut Anna en souriant.