Les grandes tendances en matière de durabilité en 2022

Alors que de nombreuses personnes ont pris des résolutions durables pour la nouvelle année, nous nous penchons sur les grandes tendances en matière de durabilité qui nous attendent en 2022.


Entrevoir derrière les montagnes
2022 laisse entrevoir des changements positifs en matière de durabilité


Concrètement, cela signifie que :

1. La durabilité deviendra la nouvelle norme : de la demande croissante de produits durables à l'orientation stratégique des entreprises, le changement vers plus de durabilité se fera sentir partout dans la société.

2. L'économie circulaire en plein essor : les principes circulaires ne sont actuellement appliqués que de manière ponctuelle mais leur taux d'adoption augmente rapidement car de plus en plus d'entreprises réalisent que la réduction de la consommation de ressources est bonne pour les affaires.

3. Les investissements deviennent plus durables : l'amélioration des données, la standardisation des critères ESG ainsi que la sensibilité croissante aux risques environnementaux amènent les fonds durables à dépasser les fonds conventionnels en Suisse.

4. De zéro net à positif pour le climat : alors que de nombreux Etats et entreprises formulent encore des objectifs zéro net, certains vont commencer à viser un état positif pour le climat (ou négatif pour le CO2) afin d'atteindre la neutralité climatique en toute sécurité.

5. L’augmentation des réglementation et jurisprudence : le nombre de plaintes environnementales et climatiques ( p.ex. par les ainées pour la protection du climat) augmente, tout comme la réglementation plus respectueuse de l'environnement - le mouvement climatique est de plus en plus considéré au niveau juridique.

6. La multiplication des possibilités pour les individus : que ce soit par le biais de plateformes de comparaison qui tiennent compte de critères environnementaux ou d'une gamme plus large de produits durables, il devient plus facile d’améliorer son impact écologique. Le Veganuary est un bon moyen d'essayer de nouveaux aliments. Il nous fait découvrir de nouvelles saveurs et nous permet de réduire notre empreinte de 40%.



En tenant compte de tout ça, il sera essentiel que l'accent général mis sur la santé humaine soit complété par celui de la santé de la planète.