Comment une transformation durable peut-elle réussir ?

La situation actuelle


Au cours des dernières décennies, la pollution de l'environnement s’est sans cesse aggravée. Que l’on considère l'extinction rapide des espèces, l'augmentation des catastrophes naturelles ou les effets néfastes sur la santé, il devient de plus en plus évident que nous empruntons une voie catastrophique. Les sociétés doivent évoluer en-deçà des limites planétaires si elles espèrent garantir la stabilité des écosystèmes et, par-là même, un moyen de subsistance pour les générations futures. Il est donc urgent d'évoluer vers une plus grande durabilité. Cela nécessite des processus de transformation à la hauteur de l’enjeu, c’est-à-dire capables d’entraîner des changements majeurs de société.

La grande transformation


L'objectif d’une grande transformation est un changement pour un monde socialement juste et écologique. Selon Schneidewind (2018), la "Grande Transformation" implique sept revirements : un revirement de la prospérité et de la consommation, un revirement quant aux ressources, un revirement énergétique, un revirement industriel, un revirement urbain, un revirement quant à la mobilité et un revirement alimentaire. Un revirement dans la consommation pourrait par exemple signifier que la société n'achète que ce dont elle a réellement besoin et que l’intégralité de ce qu’elle consomme soit produit de manière durable.

Processus de transformation


L'enjeu d’une transformation vers la durabilité est de faire évoluer la société vers un changement pérenne et vers un monde qui a lui-même un avenir.

En vue de comprendre comment concevoir ces processus, et afin que ces derniers conduisent réellement à un changement de modèle de société, de nombreuses questions peuvent être discutées, telles que : qui est impliqué·e dans les processus de transformation et comment ? De quelle manière peut-on initier un changement et par où commencer ? Le changement nécessite-t-il forcément de nouvelles technologies ? etc.

Bien que personne ne puisse encore véritablement prédire à quoi ressembleront ces processus de transformation dont les sociétés actuelles ont besoin et dont la subsistance des générations futures dépend, il existe plusieurs prospectives intéressantes sur cette question.




Documentation complémentaire :


🎥 Vidéos

📃 Articles, études et littérature

🎧 Podcast


📃 L’Institut Momentum est un laboratoire d’idées sur les issues de la société́ industrielle et la décroissance solidaire en réponse au choc social de l’effondrement

📃 Cette revue (payante) publiée par les Artisans de la transition permet de se familiariser avec un large spectre de thématiques en lien avec l’urgence climatique et les problématiques de transition. [LaRevueDurable, Les Artisans de la transition]

📃 Cet article scientifique datant de 2011 porte sur l’évolution de la représentation sociale de la croissance économique. L’omniprésence de la thématique du « développement durable » dans les discours conduit à mettre l’accent sur la dimension de soutenabilité des activités humaines. On pourrait s’attendre à une prise en compte des considérations écologiques dans les manières de produire et de consommer, or, les résultats issus de données recueillies auprès d’étudiants infirment cette hypothèse et montrent même qu’aucune considération écologique n’apparaît. L’idée de croissance semble intégrée comme une valeur fondatrice, immuable. [« Prise en compte de la durabilité dans la représentation sociale de la croissance économique », H. Blanc, A. Raymond, Développement durable et territoires, 2011]

📃 Cet article scientifique de 2019 prend en considération le « schisme de réalité » qui déconnecte les engagements internationaux des politiques concrètes menées par la plupart des États (Aykut et Dahan, 2014), qui accordent encore une place prépondérante aux énergies fossiles, à l’extraction minière, aux industries émettrices de gaz à effet de serre, à l’exploitation intensive des sols et aux mobilités carbonées. Cette incapacité politique à combattre efficacement le réchauffement nourrit des mobilisations grandissantes. [« Où mènent les transitions ? Action publique et engagements face à la crise climatique », R. Hourcade, S. L. Van Neste, Revue Lien social et Politiques, 2019]

📃 Ce document de la Chambre de l’économie sociale et solidaire vise à préciser le concept de transition en cinq points

📃 L’association des Artisans de la transition s’engage à multiplier les opportunités et les lieux où tout le monde peut devenir acteur d’une sortie rapide des énergies fossiles et de la transition énergétique et, plus largement, écologique. A cette fin, l’association structure son action en trois axes : Inclure, Informer, S’impliquer. [Les Artisans de la transition]

🎥 Cette vidéo apporte des éléments de cadrage au sujet de la décroissance : son origine dans les années 70, la naissance d'un mouvement social au début des années 2000, et bien sûr le sens accordé à ce concept, qui est à la fois une expérimentation et un idéal dans un monde fini. [« La décroissance ou les limites du développement durable », Luc Sémal, Université Virtuelle Environnement et Développement durable (UVED), 2016]

🎧 Ce podcast de la Fondation Zoein explore le monde de la durabilité en proposant des interviews de scientifiques, des visites de différentes initiatives oeuvrant pour la transition écologique ou encore des rencontres de personnalités inspirantes. [C’est quand qu’on va où ?, Fondation Zoein, 2020]

🎧 Ce podcast de Présages invite Gaël Giraud, diplômé de l'Ecole Normale Supérieure et de l'Ecole Nationale de la Statistique et de l'Administration Economique, docteur en mathématiques appliquées de l'Ecole polytechnique, spécialiste de la théorie des jeux, et directeur de recherches au CNRS, à partager son regard sur les problématiques du climat, de l'énergie et du monde qui vient. [« Présages #4 - Gael Giraud : le portrait du monde qui vient », A. Soyeuz, G. Giraud, 2018]

Je rejoins le réseau One Planet Lab        

  • LinkedIn - Schwarzer Kreis
  • Instagram
  • Facebook - Schwarzer Kreis
Logo_one_planet_lab.png

Initié et hébergé par: WWF Suisse

Avec le soutien de la Fondation Mercator Suisse

et de la Fondation Hamasil

Je rejoins le réseau One Planet Lab

mercator logo.PNG
hamasil_stiftung logo.png